Camargues/Vendres :Interdépendances biologiques et hydrologiques dans une zone humide à usages multiples

Comment favoriser la concertation autour de la gestion de l’eau, de l’espace et de la biodiversité ?

Date de création

05/01/2013

Territoire

Roselières de l’étang de Vendres (Hérault) et du Charnier-Scamandre (Petite Camargue)

Description

Ce projet concerne deux sites, deux zones humides qui ont connu ces dernières années une forte dégradation. Il s’agit de deux marais roseliers méditerranéens objets de multiples usages et présentant une forte valeur patrimoniale.
 
 Les chargés de mission du SMBVA et du SMCG ont participé au projet Life nature, destiné à améliorer la gestion des roselières (massifs à Phragmites australis) pour la conservation du Butor étoilé (Botaurus stellaris), héron vulnérable à l’échelle européenne. Ils ont testé le jeu de rôles ButorStar développé dans le cadre du module pédagogique du programme européen (cf. fiche JdR ). Ainsi sensibilisés, ils ont été intéressés de tester l’outil et l’approche ComMod sur leurs terrains respectifs. Le projet ADD ComMod et l’appel à projet de la Fondation de France au printemps 2005 ont permis de formaliser ce projet. Il s’agit d’expérimenter une démarche de modélisation d’accompagnement sur ces deux terrains : l’un dans un contexte de concertation avancée, l’autre dans un contexte de concertation « interrompue ». Il s’agit de vérifier que la mise en place de séances de jeu de rôles avec les usagers peut favoriser ou redynamiser la concertation multi-acteurs en élargissant la vision des participants, en affinant leur compréhension du territoire, de sa dynamique et des interdépendances qui lui sont propres.

Deux séances de jeu de rôles ont eu lieu en 2006 avec douze usagers de l’étang de Vendres (chasseurs, éleveurs, propriétaires, techniciens, ONG). Elles ont été l’objet d’une évaluation par questionnaire afin d’apprécier : (1) l’acquisition de connaissance sur le fonctionnement du système écologique, (2) la prise de  conscience des effets des pratiques des usagers sur les autres usages et le milieu, (3) la prise de conscience du mode d’interaction des participants dans le cadre de négociation/concertation, mais aussi l’intérêt de la démarche.

La démarche a abouti à la prise de conscience collective des implications multiples d’une gestion de l’eau inappropriée et/ou du développement de certaines activités sur la roselière et son avifaune. La totalité des usagers est intéressée à renouveler l’expérience. Plusieurs d’entre eux reconnaissent que cela a sensiblement modifié les liens sociaux et la perception tant de la chasse que de la conservation de la nature. En raison du succès de ces deux premières séances et de l’enthousiasme manifesté par les usagers, l’équipe projet poursuit sa feuille de route. Une troisième séance de jeu de rôles est envisagée à Vendres avec d’autres usagers avant de réaliser une restitution collective pour amorcer des discussions en lien avec des problèmes concrets et les procédures actuelles de concertation. Une séance de jeu de rôles est programmée au printemps 2007 sur le site du Charnier-Scamandre.

Commanditaires

Conservatoire des Espaces Naturels Languedoc-Roussillon (CEN-LR)
Syndicat Mixte Basse Plaine de l’Aude (SMBVA)
Syndicat Mixte Camargue Gardoise (SMCG),
Fondation de France

Equipe

  • R. Mathevet (CEFE CNRS)  
  • B. Poulin (Tour du Valat) 
  • C. Le Page (CIRAD GREEN)

Cookies de suivi acceptés