SugarRice : Réflexion sur l'affectation d'une production à un sol donné selon les aides publiques disponibles ; le cas du riz et de la canne à sucre en Thaïlande

Quels sont les effets de l’expansion de la canne à sucre dans les rizières hautes sur la sécurité alimentaire et les revenus ?

Date de création

01/01/2002

Territoire

District de Nam Phong, province de Khon Kaen

Description

En 2002-2003, des partenaires universitaires thaïlandais de KKU, travaillant de longue date auprès des villageois, étaient préoccupés par les effets de la colonisation de la culture industrielle de canne à sucre dans les rizières hautes de l’écosystème rizicole traditionnel local, suite à la relocalisation récente de plusieurs sucreries dans cette région du pays. Au même moment, une équipe de recherche IRRI-CIRAD s’intéressait à tester l’usage de la démarche ComMod et de ses outils pour faciliter la compréhension de transformations rapides des agro-écosystèmes rizicoles. Ils proposèrent à leurs partenaires de KKU d’appliquer cette démarche de modélisation collaborative à l’analyse des déterminants et des conséquences du changement d’usage des terres agricoles qui les intéressait. L’étude de cas SugarRice qui en découla fut le premier test d’application de la démarche ComMod en Thaïlande.

La mise en œuvre de la démarche s'est déroulée en 5 phases :

  1.  Co-construction d’un modèle conceptuel largement formalisé dans des diagrammes UML représentant les processus de décision liés à l’affectation d’une culture à une parcelle dans un petit bassin versant, ainsi que la vente de la canne à sucre par les producteurs. Ce modèle s’appuyait sur les connaissances existantes à KKU, complétées par quelques entretiens réalisés auprès des acteurs locaux de la filière canne à sucre.
  2.  Construction d’un jeu de rôles reposant sur la compréhension initiale du changement d’usage des terres de l’équipe de recherche. Test et calibration de ce jeu avec les étudiants de KKU avant son introduction dans les villages du district de Nam Phong.
  3.  Organisation (en mai 2002) d’un premier atelier basé sur ce jeu avec différents types d’agriculteurs (taille des exploitations, plus ou moins intégrés au marché, certains étant acheteurs de canne à sucre auprès d’autres avec un quota de la sucrerie, etc.) afin de partager et d’améliorer cette représentation dynamique de leur système agricole. Ils demandent alors des modifications et de pouvoir rejouer avec d’autres acteurs de la filière canne à sucre.
  4.  Second atelier au même endroit (en septembre 2002) avec les villageois et des représentants de la sucrerie, de l’association professionnelle des planteurs de canne, ainsi que d’un membre de l’office basé à la capitale fixant annuellement le prix d’achat de la canne à sucre. Cet atelier se termina par la présentation d’un simulateur multi-agent reproduisant rapidement des parties du jeu de rôles pratiqué par les acteurs et la vérification de leur capacité à suivre une simulation. Des scénarios intéressants à simuler basés sur une diversification des activités agricoles furent aussi identifiés.
  5. Conduite d’un atelier similaire au précédent (en mars 2003) dans un autre village de la zone où une analyse - diagnostic du système agraire avait identifié un niveau avancé de diversification de la production agricole. Cet atelier étant associé à une formation sur la démarche ComMod et ses outils offerte au même moment à KKU.

La démarche a abouti à la validation de la possibilité de conduire un processus ComMod en milieu rural thaï, ce qui a été suivi par le démarrage d’autres études de cas dans d’autres régions du pays et à propos d’autres problèmes de gestion de ressources renouvelables communes. Le type de jeu de rôles développé a beaucoup intéressé la principale partenaire économiste thaïlandaise et a été utilisé dans plusieurs formations et d’autres projets. Par contre l’association, validée lors de cette étude de cas, d’un tel jeu avec un modèle multi-agents informatique n’a pas été adoptée par cette équipe de KKU malgré les ressources locales disponibles pour cela.

Commanditaires

Faculté d’agriculture, Khon Kaen University (KKU) & IRRI

Equipe

  • G. Trébuil (Cirad & IRRI)
  • F. Bousquet (Cirad & IRRI
  • I. Patamadit (KKU)
  • N. Suphanchaimart (KKU
  • C. Wongsamun (KKU)

Cookies de suivi acceptés