Ubon Rice Seeds : Impacts de la structure et du fonctionnement du système semencier sur la dynamique de l’agrobiodiversité rizicole dans le Nord-Est Thaïlande

Comment la structure et le fonctionnement du système semencier provincial affectent-ils la dynamique de l’agrobiodiversité rizicole locale ?

Date de création

01/01/2003

Territoire

Province d’Ubon Ratchathani

Description

En 2003, le Dr. Chirawat Vejpas et son équipe achevaient une enquête auprès des riziculteurs des 25 districts de la province d’Ubon Ratchathani sur leurs pratiques en matière de choix variétal et de renouvellement de leurs semences de riz inondé dans un contexte de diminution de l’agrobiodiversité dans ce berceau de la riziculture aromatique thaïe. Intéressé par les démarches participatives en agriculture, il participait aussi en 2003-2004, aux formations d’un projet de l’Initiative européenne Asia IT&C sur la modélisation multi-agents pour la gestion intégrée des ressources naturelles offertes dans trois universités thaïes par l’équipe de chercheurs IRRI-CIRAD basée à Bangkok. Ensemble ils décidèrent de tenter la co-construction d’un modèle multi-agents représentant la structure et le fonctionnement actuel du système semencier rizicole provincial avec ses principaux acteurs. Par rapport aux autres études de cas ComMod en Thaïlande, celle-ci est centrée sur la communication et les échanges entre agents dans un environnement hétérogène, et représente un système à l’échelle d’une province.

La mise en œuvre de la démarche s'est déroulée en 6 phases sur 3 années:

  1.  Co-construction d’un modèle conceptuel formalisé au moyen de diagrammes UML représentant les processus de décision liés :
     - aux choix variétaux et de fournisseurs de semences auxquels s’adressent les riziculteurs au niveau des exploitations agricoles d’une part, et
     - à la production et aux échanges de semences entre les différentes parties prenantes du système semencier provincial qui déterminent l’offre et la demande en semences pour les principales variétés produites d’autre part. Des diagrammes initiaux construits entre chercheurs à partir des connaissances existantes, furent ensuite soumis à la critique des acteurs du système semencier lors de réunions.
  2.  Un premier jeu de rôles sur les choix variétaux et de fournisseurs de semences des agriculteurs fut construit en 2003 à partir des diagrammes UML pour partager la compréhension des chercheurs de ces processus avec différents types de riziculteurs de zones plus ou moins éloignées des centres de production et de multiplication de semences de la province. Dans ce jeu six agriculteurs de deux villages distincts jouaient en parallèle.
  3.  Un second jeu, complémentaire du premier, fut élaboré afin de représenter l’offre et la demande en semences à l’échelle provinciale cette fois et la satisfaction des besoins par les différents producteurs et fournisseurs par l’échange de commandes et de semences. Ce second jeu fut utilisé avec les acteurs de la filière semencière d’Ubon en 2004, puis avec les mêmes ainsi que les acteurs du Ministère de l’agriculture et des coopératives basés à Bangkok en 2005. Les discussions plénières après les sessions de jeu modifièrent les diagrammes conceptuels initiaux.
  4.  La construction d’un prototype du modèle multi-agents UbonRiceSeeds reposa sur ces nouveaux diagrammes UML améliorés. Le prototype fusionne les deux jeux de rôles et représente à la fois la création de la demande en semences ainsi que la communication et les échanges de graines entre les parties prenantes de la filière. Il distingue aussi une zone proche des organismes publics producteurs et distributeurs de semences de riz et une zone éloignée n’ayant accès qu’à un nombre plus limité de fournisseurs.
  5. La modélisatrice présenta ce prototype aux principaux acteurs de la filière semencière à Ubon et à Bangkok en novembre 2005 puis en février 2006. Ces interactions amenèrent à améliorer les liens entre acteurs et leurs priorités, ainsi que la dynamique de la variation de la demande en semences. Enfin quelques scénarios intéressants à simuler furent identifiés : retrait d’une institution, augmentations de la demande et de la production des centres semenciers communautaires par exemple.
  6. Amélioration du modèle multi-agent et simulation des scénarios intéressant les utilisateurs.

La démarche de modélisation collaborative a permis aux acteurs de la filière semencière de se rencontrer, d’échanger leurs points de vue sur l’état du système et son devenir, ainsi que de prendre conscience de son niveau élevé de complexité. Une méthodologie articulant deux jeux de rôles joués à différentes échelles avec un modèle multi-agents permettant de les fusionner fut testée. Les acteurs de la filière semencière rizicole au niveau central du Ministère étaient intéressés à utiliser le modèle afin d’explorer les effets possibles de la réforme du système semencier rizicole en cours.

Commanditaires

Faculté d’agriculture, Université d’Ubon Rajathanee (UBU) & IRRI

Equipe

  • G. Trébuil, F. Bousquet (Cirad Green & IRRI)
  • G. Abrami (Cirad Green)
  • Chirawat Vejpas (UBU)
  • Warong Naivinit (UBU)

Cookies de suivi acceptés