NîmetPasLeFeu

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Jeu de mot à partir de Nîmes Métropole le commanditaire du jeu et les incendies de forêt, thématique centrale du jeu.

M. Etienne, M. Bourgeois

Motivation de la création

Le jeu a été créé à la demande de la Communauté d'Agglomération de Nîmes Métropole dans le but de sensibiliser les élus au problème de la prévention des incendies de forêt à l'interface entre zones naturelles et zones urbaines. Il s’agissait de leur faire comprendre le rôle moteur qu'ils jouent dans la dynamique du risque d'incendie selon la politique d'urbanisation choisie et le type d'activité agricole maintenu sur le territoire de leur commune.

Description et spécificité

Le territoire est représenté sous la forme de trois communes virtuelles voisines couvrant le gradient d'urbanisation et de proportion zone naturelle/zone agricole rencontré autour de Nîmes. Il distingue 4 formes d’utilisation du sol : les garrigues et forêts, les zones urbaines, les zones cultivées et les friches.
Pendant que les participants jouant le rôle des trois maires définissent les limites de la zone urbanisable et précisent la fourchette de prix du foncier à bâtir, le participant jouant le rôle de l’aménageur urbain projette de créer un lotissement sur une ou plusieurs des communes et définit ses caractéristiques (densité, cadre). Ensuite une série de négociations entre maires et aménageur aboutit au choix de l’emplacement et de la densité des lotissements à réaliser au cours des 3 années suivantes. Après consultation des numéros des parcelles au cadastre et établissement d’un permis de construire par les maires, les parcelles à urbaniser sont saisies dans l’ordinateur et la dynamique d’urbanisation, d’abandon des terres agricoles et d’embroussaillement est simulée. A ce moment là, deux nouveaux joueurs sont introduits : le service DFCI de la DDAF et le service environnement de Nîmes Métropole. Le premier propose l’emplacement d’une coupure de combustible et signale les interfaces à fort risque d’incendie. Le second propose un projet de relance agricole ou de zone de récréation qu’il négocie avec les maires, en partenariat avec la DDAF. A la fin de la négociation, une décision est prise sur l’intervention à réaliser, la localisation de la parcelle et le financement des travaux. 3 ou 4 tours correspondant chacun à 3 ans se succèdent et sont ponctués par la mise à jour des cartes des 3 communes. De temps en temps, un ou plusieurs incendies affectent les communes n’ayant pas réduit leur sensibilité à l’incendie.
Un effort particulier a été porté sur l’organisation de la salle de jeu (3 compartiments pour les 3 mairies, 1 table ronde pour Nîmes Métropole, deux tables isolées pour la DDAF et l’aménageur) et sur l’interactivité avec les supports cartographiques (tableau interactif, distribution de cartes actualisées imprimées à chaque tour).

Mise en oeuvre

Le jeu a été utilisé pour la première fois en octobre 2006, lors de trois sessions avec de vrais acteurs. Une version adaptée au contexte des basses Cévennes est en cours de développement.

Voir aussi

Références :
Bourgeois M. 2006. NîmetPasLeFeu, un outil d’aide à la décision pour la prévention des incendies dans le milieu péri-urbain nîmois. Mémoire ingénieur INA-PG Paris, 85 p.

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Cookies de suivi acceptés