SelfCormas

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Les seuls co-concepteurs du jeu sont les paysans. Le modèle multi-agent développé sur les bases du jeu, et utilisé pour explorer des scénarii, est implémenté à partir de la plateforme Cormas.

P. D’Aquino, C. Le Page, F. Bousquet, A. Bah

Motivation de la création

Des conflits (parfois violents) liés à l’usage des terres et à l’accès aux ressources entre agriculture et élevage surviennent de temps à autres au sein des villages de la vallée du fleuve Sénégal. Dans le cadre de la mise en oeuvre d’un plan d’occupation et d’aménagement des sols de la vallée, une équipe pluri institutionnelle de recherche a proposé aux conseils ruraux d’organiser dans des villages des ateliers au cours desquels la technique du jeu de rôles serait utilisée comme un outil de co-conception d’un modèle. L’objectif est d’aboutir à une représentation partagée des interactions entre agriculture et élevage.

Description et spécificités

En amont du jeu, une première journée permet d’identifier et de caractériser selon les dires des acteurs les ressources et l’espace autour du village, les différents types d’usage pratiqués, les critères de satisfaction pour chaque type d’usage retenu, et enfin les règles comportementales auxquelles ils se réfèrent pour prendre leurs décisions. Le jeu proprement dit se déroule le lendemain. Une carte schématisant le territoire autour du village est fixée au mur. L’animateur invite tour à tour chaque joueur à venir placer sur cette carte un post-it symbolisant son activité.
L’animateur vérifie que ces choix sont en concordance avec les règles collectivement définies la veille. Le cas échéant, il interpelle directement le joueur qui produirait une action remettant en cause une de ces règles. Selon un principe de validation adaptative et collective, une règle peut être modifiée, supprimée ou ajoutée au cours du jeu, si l’ensemble des joueurs s’accorde pour valider cette modification, suppression ou ajout.

Mise en oeuvre

Un premier test a été réalisé en français avec les membres du conseil rural, à l’invitation du chercheur. Une vidéo a été réalisée à cette occasion. Deux autres tests en langue locale ont réuni à chaque fois une quinzaine de villageois, à l’invitation du conseil rural.

Voir aussi

Références :
D'Aquino P., Le Page C., Bousquet F. et Bah A. (2002) Une expérience de conception directe de SIG et de SMA par les acteurs dans la vallée du Sénégal. Revue internationale de Géomatique 12(4): 517-542.
D'Aquino P., Le Page C., Bousquet F. and Bah A. (2003) Using self-designed role-playing games and a multiagent system to empower a local decision-making process for land use management: The SelfCormas experiment in Senegal. Journal of Artificial Societies and Social Simulation, 6(3) < http://jasss.soc.surrey.ac.uk/6/3/5.html >

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Cookies de suivi acceptés