SugarRice

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Au nord-est de la Thaïlande les paysans remplacent le riz par la canne à sucre dans leurs rizières hautes. Quels sont les causes et les effets de ce changement d’usage des terres ? Le modèle multi-agents reproduit le jeu de rôles et est utilisé pour explorer des scénarios futurs avec les villageois.

N. Suphanchaimart, F. Bousquet,
I. Patamadit, C. Wongsamun, G. Trébuil

Motivation de la création

Des universitaires de Khon Kaen travaillant de longue date avec les villageois souhaitaient mieux comprendre les déterminants et les conséquences (sur la sécurité alimentaire familiale, les revenus, les réseaux commerciaux) de la colonisation récente des rizières hautes par la canne à sucre, culture de rente industrielle principale de la région. C’est à leur initiative et avec la participation de leurs étudiants que des ateliers de modélisation participative ont été conduits dans plusieurs villages au cours desquels la technique du jeu de rôles était utilisée comme outil de vérification et d’enrichissement du modèle conceptuel initial, ainsi que de coconception d’un modèle SMA simulant rapidement des parties. L’objectif était d’aboutir à une représentation partagée de la dynamique de changement d’utilisation des terres à partir de laquelle différents scénarios de diversification agricole pourraient être évalués collectivement.

Description et spécificités

La première matinée est consacrée à une séance de jeu selon les ressources, l’organisation de l’espace et les règles d’utilisation des terres comprises par les enseignants-chercheurs organisateurs. Une explication de 20-30 minutes suffit avant de démarrer. Chaque joueur vient placer ses cultures sur ses parcelles matérialisées sur le modèle 3D installé au centre de la pièce et en fin d’année il solde ses comptes au « marché ». Les interactions sociales entre eux sont laissées libres. Après 2 tours de jeu, le modérateur demande aux joueurs de critiquer le jeu et de proposer des améliorations, puis le jeu reprend. Lors du déjeuner les commentaires vont bon train. L’après-midi, de nouveaux changements sont discutés, insérés dans le jeu et une nouvelle partie jouée selon les nouvelles règles collectivement agréées. Le lendemain, tous les joueurs sont interviewés individuellement (critique des différents aspects du jeu, explication de certaines décisions, discussion sur son utilité et les suites à donner, quelles parties prenantes inviter ? Etc.). Le troisième jour, le modèle SMA jouant le jeu est présenté aux joueurs. Des scénarios futurs sont discutés et simulés en vue de leur évaluation collective.

Mise en oeuvre

Les ateliers étaient organisés avec les autorités locales, aux niveaux villageois ou du sousdistrict (canton). Une fois mis en confiance, les paysans suggéraient quels autres protagonistes inviter à l’atelier suivant (sucrerie, décideurs des prix du sucre, etc.). Pas de suivi des effets.

Voir aussi

Références
Suphanchaimart N., Bousquet F., Wongsamun C., Patamadit I., Panthong P. et G. Trébuil. 2003. Companion modeling to understand the expansion of sugarcane in rainfed lowland paddies of upper northeast Thailand.
Poster présenté à la conférence de l’UMR SAGERT « Organisation spatiale et gestion des ressources et des territoires ruraux », CNEARC, Montpellier, France, 25-27 février 2003.
Suphanchaimart N., Bousquet F. et G. Trébuil. 2004. Companion modeling to understand the expansion of sugarcane in rainfed lowland paddies of upper northeast Thailand. Vidéo clip (10mn), IRRI-CIRAD-DOA Project, Bangkok, Thaïlande et unité de recherche GREEN, CIRAD, campus de Baillarguet, Montpellier.

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Cookies de suivi acceptés