Domino Réunion : Une démarche de médiation au service de la prospective territoriale à la Réunion

Comment faciliter l’articulation entre les multiples dispositifs réglementaires d’aménagement du territoire de l’île en facilitant le partage de points de vue et de stratégies entre porteurs d’enjeux ?

Date de création

05/01/2010

Territoire

L’île de la Réunion (DOM de l’Océan Indien)

Description

Domino, un projet de modélisation d'accompagnement appliqué à l'aménagement du territoire à la Réunion, a été conçu fin 2004 par un binôme de chercheurs, A. Botta, écologue modélisatrice, et W. Daré, sociologue.

A la Réunion, les différents documents réglementaires de planification territoriale le Schéma d'aménagement régional (SAR), les schémas de cohérence territoriale (SCOT) des communautés de communes, et les plan locaux d'urbanisme (PLU) des communes étaient soit déjà en révision soit allaient devoir l'être. D'après la loi de Solidarité et de Renouvellement Urbain, le SAR s'impose au SCOT qui eux-mêmes prévalent sur les PLU. Aussi, le choix a-t-il été fait de privilégier les enjeux pertinents à l'échelle du SAR, tout en portant un intérêt particulier sur leur articulation avec ceux des autres dispositifs réglementaires. Ceci d'autant plus que l'un des enjeux principaux de ces multiples révisions réglementaires vise à faire naître une plus grande cohérence territoriale. Les mêmes acteurs étant sollicités par bon nombre de ces dispositifs, la faible disponibilité des élus et le manque de légitimité initiale des porteurs de projet ont orienté la structuration de la démarche en deux phases selon les partenaires associés.

La phase 1 s'est développée en collaboration avec un collectif pluridisciplinaire de chercheurs du CIRAD et de l'Université de la Réunion (sciences humaines, sciences du vivant et sciences informatiques), et de conseillers à l'aménagement agricole et rural de l'île (de la Chambre d'Agriculture, de l'Association pour la Promotion en milieu Rural, et du Comité de pilotage de la canne), formé pour la circonstance. Ce collectif Domino-Réunion a travaillé selon trois axes parallèles :

  1. Compilation des données disponibles et construction des nouvelles données nécessaires sur les dynamiques de mise en défens des espaces naturels, d'urbanisation, et de mise en valeur agricole des terres, et sur les pratiques d'usages de l'espace des principaux acteurs locaux (agriculteurs, aménageurs urbains, forestiers, élus) ;
  2. Co-construction d'un prototype de modèle conceptuel représentant le fonctionnement actuel de ce territoire et identification des leviers permettant de prendre en compte une variété de dynamiques envisageables pour les 15 années à venir ;
  3.  Implémentation de ce prototype par les chercheurs du CIRAD et de l'Université de la Réunion sous la forme d'un système multi-agent et validation des choix d'implémentation par l'ensemble du collectif Domino-Réunion.

Dans la phase 2, le collectif Domino-Réunion a contractualisé avec la Cellule en charge de la révision du SAR, pour adapter le prototype aux questionnements ressortant de la démarche participative légale qu'elle avait engagée parallèlement. La version définitive du modèle SMA, DS-SAR (cf. fiche SMA) a ainsi été construite et validée non seulement par le collectif Domino-Réunion mais également par un ensemble de collaborateurs de la Cellule SAR à savoir : des agents du Conseil Régional, des agents de l'AGORAH, et des membres des bureaux d'étude en charge des aspects environnementaux (SAFEGE) et de la démarche participative (SETEC Organisation). DS-SAR a ensuite été utilisé pour illustrer les scénarios contrastés d'aménagement construits précédemment dans la démarche participative de révision du SAR.

La démarche a permis :

  • de mettre en interaction les points de vue principaux des mondes agricoles, urbains et environnementaux dans un cadre cohérent, mettant ainsi en évidence la nécessité d'arbitrages pour la structuration de l'évolution de la ville à l'horizon 2030, pour la défense d'un espace agricole à protection forte, et pour le maintien d'espaces naturels préservant la biodiversité de la Réunion ;
  •  de renforcer la place des enjeux agricoles dans le débat territorial régional, enjeux subordonnés aux enjeux urbains, grâce à la participation privilégiée de représentants agricoles dans la conception des outils utilisés ;
  • une première prise en compte des impacts des choix d'orientation générale du SAR à l'échelle des communautés de commune et des communes.

Enfin, notons que le projet Domino s'est développé sur deux sites, à la Réunion et au Sénégal, afin de capitaliser sur de potentiels aspects génériques de la démarche et des outils.

Commanditaires

CIRAD et Région Réunion (via mandat et payement des chercheurs porteurs du projet)

Equipe

  • A. Botta, W. Daré, S. Aubert, X. Augusseau, J.-P. Müller (CIRAD)
  • G. Lajoie, D. Payet, R. Courdier (Université de la Réunion)

Cookies de suivi acceptés