KatAware : Décentralisation et gouvernance de l’eau à l’échelle locale en Afrique du Sud

Comment améliorer la gestion locale de l’eau tout en permettant aux différents usagers de s’exprimer ?

Date de création

01/01/2005

Territoire

Vallée du fleuve Kat en Afrique du Sud

Description

En accord avec la nouvelle loi sudafricaine sur l'eau (NWA), l'association d'usagers (WUA) du fleuve Kat sera à terme responsable de la gestion de la ressource hydrique dans le bassin versant. Ceci se traduira par l'attribution de licences d'eau aux différents usagers et par la définition du prix de la ressource.

Le passage des consignes entre le Ministère des eaux et des forêts - DWAF (décideur actuel) et la WUA pour la gestion de l'eau dans le Kat River se fera quand la WUA aura formulé son «plan de gestion du bassin » (Catchment Management Plan) et que ce dernier aura été validé par DWAF.

Les membres de la WUA se trouvent donc investis d'une responsabilité importante à aborder de façon concertée et n'ont visiblement pas à l'heure actuelle les moyens pour le faire. Il existe donc un besoin fort d'outils et de démarches capables de supporter la mise en œuvre d'un processus de concertation et de négociation entre représentants d'usagers de l'eau très différents.

Une démarche de modélisation d'accompagnement a été mise en place avec la WUA locale autour d'une question de base : comment améliorer la gestion locale des ressources hydriques dans le bassin du Kat River, tout en permettant aux différents groupes d'usagers de s'exprimer ?

La démarche s'est déroulée en 4 phases :

  1.  Intégration des connaissances scientifiques disponibles sur l'état et les usages de la ressource sous la forme d'un modèle multi-agent (KatAWARE) ;
  2.  Partage de cette représentation du système Kat avec les acteurs locaux (WUA) et intégration des savoirs locaux et des critiques au modèle ;
  3.  Mise en situation des agents participant à la démarche dans le cadre d'un jeu de rôles, dont deux séances ont été joué ;
  4.  Elaboration de scénarios possibles d'allocation de la ressource hydrique via un nouveau modèle multi-agents.

La démarche (encore en cours) a abouti à une meilleure connaissance des conséquences hydrologiques et socio-économiques de l'adoption de stratégies alternatives d'allocation de l'eau dans le bassin du Kat. Les acteurs concernés ont également beaucoup interagi, notamment pendant les séances de jeu de rôles, ce qui a facilité le dialogue et la discussion de scénarios de gestion de l'eau entre les participants.

La WUA du Kat est actuellement dans la phase de rédaction du plan de gestion du bassin-versant et les scénarios d'allocation de l'eau construits avec le modèle KatAWARE sont utilisés comme base de négociation et de définition des stratégies à proposer dans le Plan.

La Water Resource Commission (WRC), qui finance le projet, en vue des bons résultats du Kat, propose d'étendre la démarche ComMod à d'autres bassins versants sud-africains afin d'améliorer le processus de négociation et de prise de décision collective au sein des nouvelles WUAs.

Les résultats d'une séance du jeu de rôle ont été comparés avec un modèle de théorie des jeux coopératifs construit en simplifiant le contexte du jeu (cf. Article 2). La comparaison des résultats du jeu de rôles et du modèle coopératif a permis de discuter le comportement observé des joueurs en fonction des hypothèses émises et des simplifications adoptées par la théorie économique. Un programme de recherche sur le développement parallèle du jeu de rôles et du jeu coopératif est actuellement en cours

Commanditaires

Association d’usagers du Kat

Equipe

  • S. Farolfi et J.P. Muller  (Cirad Green)

Cookies de suivi acceptés