Méjan : Dynamiques paysagères du Causse Méjan selon différents scénarios de coopération entre acteurs locaux

Comment arrêter la fermeture des milieux ?

Date de création

01/05/2000

Territoire

Causse Méjan

Description

En 2000, le service scientifique du PN des Cévennes fait part à son comité scientifique de ses préoccupations face à la fermeture des milieux et à la menace qu'elle fait peser sur la majorité des enjeux patrimoniaux identifiés sur le territoire du Causse Méjan. Une étude prospective est envisagée dans le cadre du programme de recherche Recréer la Nature et confiée à M. Etienne, membre du comité scientifique. Celui-ci propose de mettre en place une démarche de modélisation d'accompagnement avec l'ensemble des acteurs locaux, autour de 3 questions :

  •  Comment prévoir l'évolution d'un espace naturel d'origine anthropique selon des stratégies contrastées d'aménagement du territoire
  •  Comment rendre compte simultanément d'enjeux patrimoniaux et productifs
  •  Comment faciliter la concertation entre acteurs soumis à une même dynamique écologique

La démarche s'est déroulée en 4 phases :

  1.  Intégration des connaissances scientifiques disponibles sur les états des ressources naturelles, la dynamique des espèces à protéger en priorité, et les pratiques des principaux acteurs locaux (agriculteurs-éleveurs et forestiers), sous la forme d'un modèle multi-agent ;
  2.  Partage de cette représentation du système Méjan avec les acteurs locaux et intégration des savoirs locaux au modèle multi-agent (cf. fiche SMA ) ;
  3.  Mise en situation des agents participant à la dynamique du Causse Méjan, sur un territoire fictif mais proche de leur réalité, pour les faire réagir face à l'extension probable des pins, dans le cadre d'un jeu de rôles (cf. fiche JdR ) impliquant agriculteurs, forestiers, agents du parc et un porteur de politique publique (chambre d'agriculture) ;
  4.  Elaboration de scénarios possibles de gestion du territoire et évaluation collective de leurs conséquences en fonction des différents points de vue de chaque catégorie d'acteur, via un nouveau modèle multi-agent.

La démarche à abouti à la prise de conscience collective des implications multiples du développement des accrus de pins sur le Causse et à la mise en place d'une action collective associant communauté de communes, agriculteurs, chambre d'agriculture, parc national et services forestiers, sous la forme d'un plan local d'aménagement concerté qui s'est traduit par la mise place de contrats entre 28 agriculteurs, le Parc et certains propriétaires forestiers.

A la suite de l'accompagnement de ce projet, le parc des Cévennes a décidé d'étendre la même démarche sur le Causse du Sauveterre…et un groupe d'éleveurs du Causse du Larzac a souhaité adopter la démarche pour tester différents modes de valorisation des boisements de pins et de chênes tout en renforçant leurs activités d'élevage (cf. l' étude de cas SCTL ).

L’intérêt pédagogique de cette étude de cas a entraîné son utilisation comme support d’enseignement dans le cadre de masters sur la gestion de la biodiversité. Un module pédagogique a alors été construit afin de faire vivre aux étudiants la démarche d’accompagnement sur un cas concret lié à la conservation de la biodiversité (cf. fiche pédagogique ).

Commanditaires

Parc National des Cévennes

Equipe

  • M. Etienne, M. Cohen (Inra Ecodéveloppement Avignon)
  • C. Le Page (Cirad Green)

Cookies de suivi acceptés