Ter'Aguas : Promouvoir le dialogue entre les acteurs locaux et le comité de gestion de l'eau du bassin versant de Guarapiranga dans la région métropolitaine de Sao Paulo (Brésil)

Comment renforcer les capacités de négociations des communautés locales sur les questions de gestion de l’eau et du foncier dans des bassins versants protégées de la région périurbaine d’une grande métropole ?

Date de création

01/01/2005

Territoire

Sous-Bassin versant de Guarapiranga dans le bassin de l’Alto-Tiête, São Paulo, Bresil

Description

En dépit de l'instauration à partir des années 70 d'une législation visant à contrôler l'urbanisation dans les bassins versants producteurs d'eau potable de la Région Métropolitaine de Sao Paulo, les lotissements illégaux sans infrastructure d'eau et d'assainissement continuent à s'étendre dans ces zones sensibles. Cette urbanisation s'accompagne d'une dégradation de la qualité de l'eau dans les principaux réservoirs qui fournissent 50 % de l'eau nécessaire à la consommation de ses 18 millions d'habitant. Au cours de la dernière décade, une nouvelle politique de l'eau fondé sur les principes de la gestion intégrée de l'eau a été mis en place pour renforcer le dialogue et les concertation entre les différents groupes d'intérêt et niveaux de gestion. Mais les plateformes de discussion ont du mal à remplir leur rôle du fait de la représentation insuffisante des communautés locales, des inégalités sociales et des fortes asymétries d'information et de pouvoir entre acteurs. Le rôle des représentants des communautés se limite souvent à écouter les plans d'action ou les explications proposées par les municipalités, institutions gouvernementale ou par la firme d'eau. Ces acteurs développent des approches très paternalistes vis-à-vis des populations défavorisés qui se sont installés illégalement dans ces zones protégés. De leur cotés, les associations de résident sont atomisés, isolés et sont en compétition pour obtenir des avantages matériels limités en s'appuyant sur les stratégies opportunistes de court terme des politiciens locaux.

Le projet Negowat (Facilitation de négociations concernant les conflits autour de l'eau et du sol en zone périurbaine, projet Inco - 2003-2006) a développé et testé une approche de modélisation d'accompagnement pour renforcer les capacités de négociations des acteurs locaux sur les questions d'eau et de foncier, pour faciliter leur participation dans les instances de décision collectives et faciliter le dialogue entre acteurs sur les questions complexes de la gestion de l'eau en zone périurbaine.

L'approche s'est déroulée en quatre parties :

  1.  Dans une première phase, une série d'étude thématique (hydrologie, économie du foncier, agro économie, sciences sociales, géographie etc.), a été mise en œuvre dans les régions étudiées afin de mieux comprendre les dynamiques de gestion de l'eau et du sol ;
  2.  La deuxième phase a été consacré à l'élaboration d'outils de discussion en s'appuyant sur une démarche de modélisation d'accompagnement mobilisant (i) une équipe multidisciplinaire (ii) un groupe d'acteurs locaux représentant différents types de lotissements de la région périurbaine de Sao Paulo. Ce travail a permis d'élaborer et tester différents outils dont un jeu de rôle informatisé (Ter'Aguas), un outil d'identification des ressources mobilisés au niveau des quartiers (jogoBairro), une maquette permettant de reconstruction la dynamique de développement du territoire etc. ;
  3.  Au cours de la troisième partie, les différentes activités ont été organisés différents activités en une séquence logique visant à permettre aux acteurs locaux d'analyser la nature et le déroulement des conflits, de comprendre les modalités d'interactions des acteurs dans le cadre de ces conflits et d'apprendre à préparer une stratégie d'interaction. Cette approche, appelé processus Teragua comprend plusieurs étapes : (i) identification des ressources (foncier, eau, infrastructure urbaine) mobilisés dans les lotissements et leurs dynamiques (ii) identification des acteurs impliqués et de leur action sur les ressources (iii) dramatisation rapide (théâtralisation d'un conflit fictif) permettant d'analyser les modalités d'interactions entre acteurs (iii) jeu de rôle Ter'Aguas rassemblant représentant des communautés et représentant de la firme d'eau et des municipalités permettant simuler des processus de décisions collectives et de visualiser leur impact sur le territoire (iv) Elaboration collective par les communautés d'une stratégie d'interaction et de négociation concernant le problème spécifique qui a susciter la demande d'intervention. Ce processus a été testé à deux reprises : en appui à la préparation d'un plan directeur (municipalité D'Embu Guaçu), avec 3 communauté de la région Paralheilos en conflit avec la mairie et la firme d'eau en raison d'un projet d'assainissement ;
  4.  Le jeu Ter'Aguas a été joué également trois fois de façon autonome avec les membres des comités de bassins et de la firme d'eau dans le cadre de formation sur la gestion intégrée de l'eau.

Les premiers éléments d'analyse laissent penser que l'approche s'accompagne d'une modification des représentations concernant les acteurs et le fonctionnement du système. Elle permet l'amélioration de la compréhension des participants sur les dynamiques locales de l'eau et du sol et de leur gestion, a contribué à un rapprochement acteurs locaux et les acteurs institutionnel et à renforcer la capacité des acteurs locaux à s'engager dans des processus d'interaction constructifs.

Par ailleurs la comparaison des sessions du jeu Ter'Aguas jeux joué avec et sans acteurs locaux (formation sur la gestion intégrée de l'eau) a mis en évidence le fossé entre les préoccupations des acteurs locaux et des acteurs institutionnels, et la difficulté de ces derniers a concrètement prendre en compte dans les négociations les enjeux au cœur des préoccupations locales (régularisation foncière) susceptible d'apporter une solution durable aux problèmes de pollution.

L'ONG POLIS, partenaire du projet, a été partie prenante dans la mise en œuvre du jeu "Teraguas".

Commanditaires

Chercheurs et INCO (programme UE)

Equipe

  • R. Ducrot  (UMR G-EAU/CIRAD)
  • V. Barban (Instituto Polis)
  • P. Jacopi, S. Granja  (Procam-USP)
  • W. Gunther, M. Arteiro (FSP-USP)
  • T. Franca, Y. de Carvalho (APTA-IEA)
  • B. Reydon, K. Bueno (UNICAMP-IE)

Cookies de suivi acceptés