Ci Sunkantini

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Jeu de Rôle sur la gestion paysanne des variétés de sorgho au Mali.

Abrami G., Bazile D., Dionnet M.

Ci-sunkantini. ©

Motivation de la création

Ce Jeu de Rôle est développé dans le cadre du projet « Agrobiodiversité du sorgho au Mali et au Burkina Faso ». S’inscrivant dans un contexte de perte de la diversité variétale du sorgho, ce projet vise à maintenir et valoriser la biodiversité du sorgho d’Afrique de l’ouest. Le JdR est construit autour de trois objectifs : (1) confronter et valider la représentation du système construite par les chercheurs avec celle des agriculture afin de lui accorder la légitimité nécessaire à son utilisation dans les démarches ultérieures (2) améliorer la connaissance du système et notamment du processus de choix des agriculteurs quant aux variétés semées (3) stimuler une réflexion commune sur la gestion de la diversité variétale du village. Ce JdR doit apporter un support permettant la communication entre chercheurs et agriculteurs et permettre l’exploration de scénarios pour appréhender en commun l’évolution du système.

Description et spécificités

Le jeu est totalement réaliste dans le sens ou il reproduit l’environnement réel (bien que simplifié) des agriculteurs qui « jouent » leur propre rôle. Leur objectif dans le jeu est de produire du grain pour nourrir leur famille. Pour cela, ils sèment du sorgho et du maïs en choisissant : les surfaces respectives de ces deux cultures, leur répartition sur les différents types de sols présents dans leur exploitation, les différentes variétés de sorgho semées ainsi que les dates de semis. Le seul paramètre imposé par les animateurs est la date d’arrivée des pluies qui change à chaque pas de temps. Un modèle agroclimatique calcule les rendements des parcelles cultivées chaque année. Il devrait être remplacé par la suite par un modèle SMA (en cours de réalisation). En fonction de leurs résultats au champ, les agriculteurs sont sanctionnés ou félicités par leur famille virtuelle. Les joueurs sont libres d’acquérir ou donner des semences tout au long du jeu. Des sondes permettent de suivre l’évolution des rendements et de la diversité variétale au sein du village.
Après avoir joué un scénario de base alternant différentes années climatiques, et observé l’évolution globale du système, d’autres scénarios peuvent être imaginés conjointement par les joueurs et les chercheurs pour explorer de nouvelles situations. Celles-ci peuvent être liées aux conditions climatiques ou aux règles générales de prise de décision. Ces scénarios pourront soit être joué, soit simulé grâce au modèle SMA.

Mise en oeuvre

Une première session de jeu s’est déroulée avec des chercheurs et ingénieurs maliens pour tester et calibrer le jeu. Une seconde session a été menée avec six agriculteurs maliens. Le court temps de création et de mise en oeuvre du jeu (1 mois en pleine période de semis) et l’absence d’un modèle utilisable n’a pas permis d’explorer différents scénarios de gestion, mais le bon déroulement de la session encourage son utilisation ultérieure.

Voir aussi

Références :
Abrami G., Bazile D., Le Page C., Dembele S., Dionnet M., (2005). Preparing a framework for participatory modelling of farmers seed systems in Mali: varieties selection and exchange. ESSA 2005, Koblenz, Germany.

Date de mise à jour : 21 juin 2017

Cookies de suivi acceptés